Donner des repères, développer et valoriser des compétences, transmettre des valeurs à des jeunes pris en charge par la justice des mineurs : un métier qui a du sens ! Voici les détails pratiques si vous voulez passer le concours pour devenir éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse en 2020. Suite à la crise sanitaire, la date limite des inscriptions est repoussée jusqu'au 8 juillet.

 

En 2020, 168 postes seront ouverts au niveau national : 104 au concours externe, 64 au concours interne. En 2018, environ 16 % des présents aux concours ont été admis. Si c’est votre cas cette année, votre rentrée à l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) aura lieu le 1er mars 2021. La formation dure 18 mois. Une fois diplômé(e), vous serez affecté(e) dans un service éducatif. Vous voulez accompagner des jeunes vers un avenir ? À vous de jouer !

Suite à la crise sanitaire, les inscriptions sont prolongées jusqu’au 8 juillet 2020 et l’épreuve écrite d’admission est décalée au 22 septembre. Les candidats qui se sont inscrits lors de la première session d’inscription, ouverte le 26 février 2020, n’ont pas à se réinscrire.

 

>> Inscription au concours interne : cliquez ici <<

>> Inscription au concours externe : cliquez ici <<

 

Pour tenter le concours interne, il faut justifier de quatre années de service public (et non plus trois). Pour le concours externe, un niveau bac+3 (et non plus bac+2) est demandé. Un arrêté daté du 10 février 2020 précise les diplômes requis. Des profils variés (sciences humaines et sociales, sports, numérique, arts, droit…) sont les bienvenus. Il faut surtout aimer le relationnel et savoir travailler en équipe – pluridisciplinaire – pour être éducateur.

KIT DE COMMUNICATION DE LA CAMPAGNE DE RECRUTEMENT 2020

Spécificités liées au contexte du Covid 19 :

1- Les candidats doivent pouvoir justifier de leurs conditions d'admission à concourir (diplôme ou durée de services publics) au plus tard à la date d'établissement de la liste des candidats admis, soit au 18 décembre 2020.

2- Le stage d'observation de 5 jours des candidats admissibles est supprimé cette année.

3- L'épreuve orale de la table ronde est supprimée. Ainsi, les candidats admissibles ne passeront qu'une seule épreuve orale, consistant en un entretien avec le jury destiné à vérifier l'aptitude et la motivation du candidat à exercer les fonctions d'éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse

Le coefficient de l'épreuve orale est porté à 8

 

 Source : Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse - 8 juin 2020